Je vous avoue que cette phrase entendue récemment m’a interpelée tellement elle résonnait en moi. Elle est tellement pleine de sens quand on y réfléchit. Et oui, c’est ça le secret finalement pour vivre une vie à notre image ; il faut se libérer de nos conditionnements pour être enfin soi-même, et vivre une vie qui nous ressemble afin d’être heureux. Mais ce n’est pas toujours simple, et cela à été, pour moi qui à l’époque n’avait pas tous “les outils”, un cheminement sur plusieurs années, mais le résultat en vaut la chandelle !

Tout comme moi à une période de ma vie, je rencontre aujourd’hui des clientes qui ne savent plus où elles en sont, ni ce qu’elles veulent vraiment, surtout professionnellement. Elles sont comme perdues dans leur vie. Presque errantes, tellement elles ont été conditionnées par le regard des autres, la peur du jugement, et tout un tas de croyances limitantes ! Et c’est leur corps qui se rappelle à elle à travers les maux, les douleurs, comme pour les réveiller, ou plutôt les éveiller à elle-même, à qui elle sont vraiment. C’est comme si le corps leur donnait un coup de pied au derrière pour les secouer, afin de les sortir de cette torpeur, du leurre dans lequel elles se sont emprisonnées. C’est là que j’interviens, pour les aider à travers mon savoir, mes compétences et facultés. Une véritable mission.

Je me rends compte que des millions de personnes s’enferment dans ces conditionnements chaque année. Dès notre plus tendre enfance, nous sommes tous conditionnés, soit par nos parents, soit par nos enseignants, notre environnement, ou encore les médias… C’est comme si quelqu’un programmait votre GPS vers une adresse qu’il croit être la bonne pour vous, mais qui, au fond, ne l’est pas. Quelques années plus tard, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas là où vous auriez aimé être.

 

 

En ce moment, on peut voir une publicité à la télévision qui image très bien mes propos, et qui donne en tout cas un exemple…

C’est l’histoire d’un jeune homme, Martin, qui cherche une orientation professionnelle. Quand il trouve son bonheur dans le métier de la mécanique, et qu’il en parle autour de lui, tout le monde se met à le juger et à le dénigrer pour tout un tas de raisons, et de croyances.

Son père lui dit :

« Tu veux devenir mécanicien, mais tu plaisantes ou quoi ? Qu’est-ce que tu vas devenir si tu deviens mécanicien ? »

Son copain lui dit, en rigolant et en ce moquant de lui :

Bon ben au moins, quand on aura de belles bagnoles tu pourras nous les réparer !

Une autre personne lui dit :

Non mais enfin, c’est chelou d’être mécano ! Je ne sais pas, mais avec les notes que tu as tu pourrais être médecin ! »

Contre toute attente, Martin n’écoute pas ces propos, il suit son idée pour être mécanicien, et on finit par le voir complètement épanoui.

C’est lui qui a raison ! Il ne s’est pas laissé, ni influencer, ni conditionner par les autres. Il a suivi son coeur.

La publicité termine en disant : «  Il n’y a pas d’études inférieures et d’études supérieures. C’est tout à fais ça. Ici, c’est un exemple professionnel, mais cela s’applique à tellement d’autres domaines.

Il n’y a pas de petits rêves ou de grands rêves non plus, il y a vos rêves. Il y a ce dont vous vous avez envie. Il y a ce qui vous fait vibrer, vous !

Mais la plupart des gens ne réagissent pas comme Martin. Ils se laissent plutôt influencer,  conditionner, et se détournent malheureusement de ce qui, au départ, les faisait vibrer pour errer dans une vie sans vie (ou presque). Plus tard, les regrets s’installent, et cela devient comme impossible de revenir en arrière. Et pourtant…

Pourtant, qui ne tente rien n’a rien comme on dit. Oser est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire dans la vie. Oser, c’est avoir le courage d’affronter ses peurs, et de les dépasser. Oser, peut vous mener à vivre une vie à votre image. Les autres ne sont pas vous-même. Ils n’ont pas les mêmes filtres, les mêmes peurs que vous. Leurs jugements sur les choses sont en fonction de leurs propres filtres. Ils ont leur propre degré d’évolution, Ils expriment juste ce qu’ils craignent pour eux-mêmes. Je ne dis pas que c’est toujours faux, mais cela demande une réflexion, et de prendre un certain recul pour poser le pour et le contre. En tout cas, toujours en étant à l’écoute de ce qui vous fait vibrer, vous !

Mener votre propre réflexion, en fonction de votre propre ressenti vous mettra sur la voie d’une vie qui vous ressemble, et non pas sur la voie de celle que vos amis, familles, enseignants voudraient pour vous. Vous seul avez la vérité au fond de vous. Il suffit simplement de vous poser pour y avoir accès. C’est dans ces moments de pause que le corps se ressource. C’est dans ces temps de pause que l’on peut avoir la réponse à une question que l’on se posait depuis un moment, sans trouver la réponse dans le brouhaha du quotidien ; et ne me dites pas que vous n’avez pas le temps, c’est faux ! On a toujours le temps pour ses priorités. Demandez-vous plutôt quelles sont les vôtres ! Voulez-vous avancer vers une meilleure vie, une vie plus rayonnante où vous vous sentez alignés avec vos valeurs ? Que voulez-vous pour vous ?

C’est en menant cette réflexion, et en y répondant que votre corps peut retrouver l’équilibre, et se libérer de nombreuses douleurs.

Sur ce, je vous laisse à votre réflexion, et vous souhaite de vivre une vie à vôtre image.

Prenez soin de vous !

Manolita

Recevez 10 % de réduction sur une prestation
(même à distance)
en vous inscrivant à la newsletter.

Recevez 10 % de réduction sur une prestation

(même à distance)

en vous inscrivant à la newsletter.

 

et soyez averti des nouveautés :

Articles, vidéos, formations, témoignages...

 

 Indiquez votre nom et votre adresse mail.

Confirmez maintenant votre inscription grâce au mail que nous venons de vous envoyer. Si vous ne le voyez pas, vérifier dans vos indésirables, il y est peut-être. Merci.

Share This